Contemporain

Danse contemporaine, initiation à la méthode des « Barres flexibles » mises au point par madame Wilfride Piollet, ancienne danseuse étoile de l’Opéra de Paris.
Ces cours, vous sont proposés par AUDREY formée auprès de Noël Cadagiani, lui-même formé à la méthode par Madame Wilfride Piollet en personne.
C’est une méthode à la fois profonde et ludique qui utilise parfois, certains objets (comme des balles de jonglages par exemple). Ils permettent de développer des exercices de coordinations mettant en résonance la direction, la gravité et le rythme en utilisant uniquement l’énergie nécessaire au mouvement.
Les barres flexibles sont une mise en relation et en opposition de point précis, dans l’espace et dans le corps, avec une prise de conscience de l’espace qui les séparent, cela crée des axes sensibles autour desquels le mouvement s’organise.
Cette ligne fictive entre deux points est appelée une « barre flexible ».
Ce travail implique la conscience du corps dans le mouvement lié à l’analyse fonctionnelle du mouvement dansé.

« Audrey »

 

QU’EST CE QUE LES BARRES FLEXIBLES ?

L’originalité de la méthode d’enseignement de la danse classique mise en œuvre par Wilfride Piollet réside, entre autres, dans son refus d’utiliser la barre et le miroir, supports traditionnels dans l’enseignement de la danse classique académique.
Elle revendique pourtant un profond attachement à la tradition, ayant beaucoup dansé les grands ballets classiques et néo-classiques, mais aussi la danse baroque, les exercices romantiques ou encore des œuvres contemporaines.
Au travers d’autres expériences du corps en mouvements jointes à cette intense pratique professionnelle elle a observé l’importance de la gravité comme source de connaissance de soi et aussi de créativité. Surtout elle constate à quel point cette notion de gravité, pourtant à la base de l’idéologie de la danse classique, est peu mise en valeur dans les entraînements traditionnels.
C’est pourquoi, peu a peu, elle a remplacé l’appui, physique, horizontal et sécurisant, de la main posée sur la barre, par un autre appui, imaginaire, mettant en jeu la conscience gravitaire entre divers points du corps.
Il s’agit de créer une ligne fictive en visualisant deux points, de les mettre en relation et en opposition, tout en abandonnant le poids du corps à cette visualisation. Pour désigner cette ligne, Wilfride Piollet emploie l’expression « barre Flexible » tiré d’un poème que le poète René Char lui a dédié ainsi qu’à Jean Guizerix.
Cependant, il ne faut pas croire que ces points soient désignés au hasard dans le corps.
Ils prennent sens dans une conception du corps proposée par Wilfride Piollet: un corps à « trois étages » matérialisés par l’étage de la tête, du cœur et du bassin.
Valorisant les modifications engendrées dans le corps par les « barres flexibles », Wilfride Piollet entraîne ses élèves dans la recherche d’une «vérification poétique» de la position, de l’attitude. Approfondis par une recherche sur le temps et l’imaginaire, ces ajustements sensibles dans les instants de suspension du mouvement vont devenir le sujet de ses exercices, le moteur même des mouvements qu’elle propose.
Ainsi naissent les « basiques » (exercices d’entraînement) ses outils de travail et de création.
Le corps peut alors devenir une partition à déchiffrer, tout à la fois support et interprète d’une pensée…

LA CARRIERE DE WILFRIDE PIOLLET

Wilfride Piollet est une danseuse étoile de l’opéra de Paris, chorégraphe et professeur

Nommé étoile en 1969 dans Etudes de Harald Lander, elle interprète les plus grands rôles du répertoire classique

Elle forme avec Jean Guizerix un couple pour la danse et pour la vie qui s’ouvre aux créations contemporaines de Merce cunningham, Lucinda Childs, Douglas Dunn, Andy Degroat, Dominique Bagouet…

De 1989 à 2008, elle enseigne sa méthode ainsi que le répertoire au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

source : http://claudegamba.com/les-barres-flexibles-de-wilfride-piollet