Classique

La danse classique, également connue sous le nom de ballet, est un genre de danse qui rassemble plusieurs techniques et mouvements spécifiques et gracieux. En outre, le ballet est le nom qui permet de faire allusion à la pièce musicale composée pour être interprétée par le biais de la danse.

Cette danse est apparue pendant la Renaissance, à l’époque où les mariages et les événements aristocratiques étaient célébrés avec des danseurs de la cour, lesquels montraient leurs adresses. Au fil du temps, les mouvements et les pas de danse se sont améliorés voire perfectionnés.

Le ballet peut constituer une pièce autonome ou être intercalé au sein d’un opéra ou d’une œuvre de théâtre. Parmi les nombreux types de danses classiques, nous retiendrons le ballet courtois, le ballet romantique et le ballet d’action.

La danse classique exige une importante concentration du danseur, lequel doit exécuter des mouvements corporels avec une grande précision et coordination. L’entrainement est indispensable dans la mesure où la plupart des formes du ballet requièrent beaucoup de souplesse et d’élasticité.

La tenue a un rôle fondamental dans la danse classique. Les danseurs portent des vêtements qui adhèrent bien au corps pour que leurs mouvements puissent être appréciés plus facilement. La femme porte un tutu (une jupette) et l’homme porte un justaucorps. Aux pieds, ils portent des chaussons techniques dont les embouts sont en tissu, en silicone ou en mousse pour réduire la douleur lorsqu’ils dansent sur les pointes.

source : http://lesdefinitions.fr

———————————————————————————————————————

La danse classique est l’une des danses les plus anciennes en Europe.
La danse classique commença à s’épanouir sous le règne de Louis 14 , qui vouait un amour pour la danse.
En 1661, Louis 14 voulut instaurer des règles dans la danse ,il fonda cette même année l’Académie Royale de danse qui avait pour mission de conserver les ballets , aucune représentation ne pouvait être présenter sans qu’elle soit été approuver par les académiciens, celle-ci n’ayant pas su remplir sa mission ferma en 1780.
Charles-Louis-Pierre de Beauchamps, eut un rôle important dans l’évolution de la danse classique comme la théorie et la technique.
Il devint maître à danser du roi en 1650, chorégraphe pour plusieurs pièces de Molière, il fût en 1655 compositeur des ballets de Sa Majesté. B. désire apporter une règle reconnue de tous à la danse
1660 : grâce à l’Opéra de Xerxès on put recruter 28 danseurs.
1672 :création de l’académie royale.
Pour trouver un nom à ses pas, Beauchamps s’inspire du ballet Italien ; le foiro de Caroso devient le pas de bourrée , il travaille le plus souvent sur des pas de danse de la cour ce qui permet de lui donner une beauté une technique et une évolution dans des nouveaux pas.
L’entrechat qui vient de l’italien Caroso (l’intrecciata) commence par un soubresaut, devient un battu et se compliqua en ajoutant un changement de pied pendant le saut, idem pour le grand jeté qui est à l’origine un saut en longueur :
les jambes sont tendues le plus horizontalement possible, le torse est bien droit sans raideur, les bras sont tendus eux aussi à l’ horizontal.
Toutes ses précisions donnent un effet de légèreté et de mouvement sans effort. Molière eût un rôle tout aussi important pour l’évolution de la danse classique puisque dans la plupart de ses pièces la danse avait une place essentielle pour lui.
Son amitié avec Louis 14 permit à la danse de progresser et d’acquérir une certaine notoriété.

Lully : la danse comme divertissement.
En 1677, Lully racheta les parts de l’Académie Royale et la nomma « Opéra », il donna trois ballets :

le Carnaval (1675),

Le Triomphe de l’amour (1681)

le Ballet de la PAIX (1685).

Source : http://ecole-amadeus.e-monsite.com/pages/danse-classique/histoire-de-la-danse-classique.html